Skip to main content
Blog

Peut on sauver une dent qui bouge?

By 24 novembre 2019No Comments

Traitement parodontite laser assisté (2)Qu’est-ce-qu’une dent qui bouge?

« J’ai l’impression que mes dents bougent Docteur Gallese. » C’est une phrase que j’entends régulièrement. Dans mon questionnaire de première consultation, c’est une question que je pose: « Avez-vous l’impression que vos dents ont bougé ou qu’elles se sont déplacées depuis quelques temps? ».

J’ai l’habitude d’expliquer à mes patients que les dents ne sont pas plantées comme un clou dans une planche de bois, mais qu’elles ont une petite mobilité naturelle. C’est cette petite mobilité qui nous donne une finesse de perception. Grace à cette sensibilité nous pouvons percevoir le craquant d’une chips, le croquant d’un biscuit, l’élasticité d’un loukoum.

Parfois des patients pensent que leurs dents bougent alors que ce n’est pas le cas et parfois c’est l’inverse. Lorsque je constate une mobilité sur une ou plusieurs dents, je m’assure que le patient peut recevoir cette information. Perdre ses dents est un traumatisme psychologique important pour certaines personnes.

On a l’habitude de dire que si la dent bouge de moins d’un millimètre dans le sens intérieur-extérieur, tout va bien. Par opposition, si elle bouge de plus de un millimètre, qu’elle peut tourner sur son axe, alors là, il n’y a plus grand chose à faire.

Une dent peut bouger indépendamment des autres, il convient de s’en occuper particulièrement. Mais parfois ce sont toutes les dents qui bougent, et là nous sommes en face d’une autre problématique. Quoiqu’il en soit, une dent qui bouge n’est pas forcément perdue.

Pour qui?

Une seule dent qui bouge.

Ecartons l’éventualité d’une dent de lait. Deux périodes correspondent à la chute des dents de lait. Une première autour de 8 ans pour les 8 incisives. Une deuxième autour de 11 ans pour les molaires et les canines de lait. Si votre enfant a une dent qui bouge pendant ces périodes, il y a fort à parier que c’est une dent de lait qui s’en va.

Autrement, il y a plusieurs raisons qui peuvent faire qu’une dent bouge.

Un choc

L’exemple le plus fréquent est le choc reçu sur la dent. Pas loin du cabinet il y a un stade de rugby. Un coup de coude mal placé et c’est l’incisive qui se luxe. Il faut repositionner manuellement la dent déplacée le plus rapidement possible. Une contention collée permet de bloquer la dent le temps qu’elle cicatrise. Avec le temps, il se peut que la dent noircisse. Il se peut aussi qu’elle se mette à bouger. Parfois la racine se résorbe un peu comme une dent de lait. Parfois c’est le parodonte autour de la dent qui se dégrade. La dent n’est alors plus soutenue. Dans cette situation, il convient d’envisager à terme le remplacement de la dent.

Le traumatisme

Position dentaire

Les dents sont faites pour fonctionner de manière optimale lorsqu’elles sont bien alignées et bien en face les unes des autres. La dysharmonie dento-maxillaire est l’une des premières causes de traumatisme et à terme de perte dentaire.

Une dent qui n’est pas bien alignée va subir des forces nocives lors de la mastication. La répétition de ces forces sur des milliers de repas va provoquer une surcharge. Cette surcharge produira avec le temps, soit une cassure de la dent, soit sa mobilité. L’issue sera la même: sa perte.

Seul un traitement d’orthodontie permet d’harmoniser une arcade dentaire. Seul un traitement d’orthodontie permet de garder une bonne fonction masticatoire.

Une dent non remplacée

Le processus est le même que lors d’une malposition dentaire. Lorsqu’on coupe un arbre qui fait partie d’une haie, que se passe t’il? Les arbres adjacents se penchent pour combler le vide. Il se passe exactement le même phénomène au sein d’une arcade dentaire. Lorsqu’une dent est extraite et qu’elle n’est pas remplacée, les dents adjacentes se penchent pour chercher le contact.

Ainsi, les dents qui se sont penchées ne fonctionnent plus de manière optimale. Elles subissent des chocs violents qui les déstabilisent et qui peuvent conduire à leur mobilité puis à leur perte.

Il convient de remplacer une dent que l’on enlève. Et si les dents adjacentes se sont penchées, il convient au préalable de les redresser.

Plusieurs dents qui bougent.

Lorsque plusieurs dents bougent nous sommes dans une autre optique. On parle de déchaussement dentaire, de parodontite.

Les causes de la parodontite sont multiples. Vous pouvez consulter la page dédiée à cette problématique sur mon site internet. Parfois le processus est le même que celui énoncé précédemment. Une dysharmonie dento-maxillaire, c’est à dire des dents mal placées, absentes et non remplacées, induit une fonction traumatisante pour les dents. Je recommande pour les adultes les nouveaux traitements utilisant les gouttières. Les mouvements appliqués aux dents sont plus doux et plus progressifs. L’os des patients adultes est plus récalcitrant au déplacement dentaire: il faut y aller en douceur.

Je recevais pas plus tard qu’hier, une patiente de 30 ans résignée à perdre ses dents sous peu. Son dentiste lui avait dit, après avoir réalisé plusieurs soins et prothèses: « Au fait, vous avez une parodontite. Vous allez perdre vos dents quoique vous fassiez dans quelques années. » Bien entendu que je ne peux pas lui promettre de garder toutes ses dents toute sa vie, et en même temps il est possible de stabiliser sa dentition avec des soins appropriés.

Comment se déroule l’intervention?

Il existe plusieurs écoles et plusieurs approches dans le traitement des parodontites. Certains vont prescrire des bains de bouche, des dentifrices, des préparations pharmaceutiques. D’autres vont cureter vos racines et vos gencives manuellement. D’autres vont découper, décoller, suturer. On va injecter des pommades, des onguents, des antibiotiques. On va regarder sous l’oeil d’un microscope la jolie flore bactérienne ou amibienne. Certains utilise un laser à diode, d’autres Nd:YAG, Nd:YAP, ou bien Erbium, CO2.

Le protocole que j’utilise est le fruit d’une réflexion personnelle, enrichie de plusieurs formations dans le domaine de la parodontologie. Je détaille ce protocole sur mon site internet.

Peut être que je peux vous dire ce que j’ai dit à la patiente de 30 ans dont j’ai parlé plus haut. « Le plus important dans le traitement d’une parodontite c’est la relation de confiance avec votre praticien. »

Quels résultats?

Je me souviens d’un confrère qui recevait sa patiente en consultation. Une amie l’accompagnait. En discutant, cette amie lui dit qu’elle devait se faire enlever toutes les dents la semaine suivante. Son dentiste habituel avait diagnostiqué une parodontite et asséné le coup fatal:  « Vous allez perdre toutes vos dents ». Ce confrère lui proposa alors un traitement plus conservateur afin de prolonger la vie de ses dents. Traitement qu’elle accepta. Je ne saurais dire combien de temps encore elle put compter sur ses vraies dents. Et même si ce n’était que 10 ans… Il s’en passe des choses en 10 ans!

Une dent qui bouge ou bien des dents qui bougent peuvent être stabilisées la plupart du temps. Rien ne remplace des vraies dents. Entendons nous bien: je ne fais pas du prosélytisme pour garder à tout prix les dents naturelles. Parfois il est trop tard et il vaut mieux enlever et remplacer. Ce qui est certain c’est que cela n’engage à rien d’avoir un autre avis.

Combien cela coute?

Qu’elle que soit la technique utilisée, le traitement d’une dent qui bouge commencera par une consultation. Facturée 23 euros comme une consultation classique ou bien le double en consultation parodontale.

Un détartrage sera probablement réalisé: 43,38 euros pour le haut et le bas dans la même séance.

Après, tout va dépendre de la technique utilisée, du nombre de séances et de la réponse de votre dentition au traitement. Les traitements parodontaux commencent à rentrer dans les moeurs et certaines mutuelles offre une prise en charge globale. Votre dentiste est tenu de vous établir un devis pour le traitement proposé. Il doit aussi vous laisser un délai de réflexion. Rarement vous vous retrouverez dans l’urgence.

Je me répète: le plus important c’est votre relation de confiance avec votre praticien.